Libertinage et autres plaisirs
En cliquant ici je confirme avoir plus de 18 ans et accepte les conditions de la charte (disponible dans la rubrique présentation)

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

Libertinage et autres plaisirs
En cliquant ici je confirme avoir plus de 18 ans et accepte les conditions de la charte (disponible dans la rubrique présentation)
Libertinage et autres plaisirs
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Derniers sujets
» Nouveau venu de Bretagne
Article du Parisien - Soirées privées ou abstinence - Covid EmptyAujourd'hui à 21:53 par Myetdou

» Club C3 (22)
Article du Parisien - Soirées privées ou abstinence - Covid EmptyAujourd'hui à 21:50 par Myetdou

» Aujourd'hui c'est ...?
Article du Parisien - Soirées privées ou abstinence - Covid EmptyAujourd'hui à 20:46 par Unelouvefemme

» Et la douleur physique ?
Article du Parisien - Soirées privées ou abstinence - Covid EmptyAujourd'hui à 20:44 par Andybird444

» Photos trop osées... juste provocantes
Article du Parisien - Soirées privées ou abstinence - Covid EmptyAujourd'hui à 20:40 par Andybird444

» Voie sans issue ?
Article du Parisien - Soirées privées ou abstinence - Covid EmptyAujourd'hui à 20:40 par Unelouvefemme

» Les commandes de base pour bien naviguer dans le forum
Article du Parisien - Soirées privées ou abstinence - Covid EmptyAujourd'hui à 20:39 par Andybird444

» Quand le navire prend l'eau
Article du Parisien - Soirées privées ou abstinence - Covid EmptyAujourd'hui à 20:39 par Ezia

» Humour en images
Article du Parisien - Soirées privées ou abstinence - Covid EmptyAujourd'hui à 20:35 par FLOKI

Juillet 2024
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    

Calendrier Calendrier

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 46 utilisateurs en ligne :: 3 Enregistrés, 1 Invisible et 42 Invités

Andybird444, Christel22, FLOKI

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 115 le Ven 26 Avr - 14:32
Statistiques
Nous avons 610 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est JoBreizh

Nos membres ont posté un total de 109848 messages dans 582 sujets
Le Deal du moment :
Display japonaise One Piece Card Game OP-09 The Four ...
Voir le deal

Article du Parisien - Soirées privées ou abstinence - Covid

4 participants

Aller en bas

Article du Parisien - Soirées privées ou abstinence - Covid Empty Article du Parisien - Soirées privées ou abstinence - Covid

Message par Etienne Mer 27 Jan - 18:14

Voici un papier publié ce jour par le Parisien, évoquant le milieu libertin en cette période de Covid, avec quelques exemples de personnes qui ne font plus rien et d'autres qui rencontrent, non sans précaution avec un test PCR effectué en amont.
A ce propos en décembre un concert avait été organisé à Barcelone avec tests PCR à l'entrée, et de mémoire ça avait plutôt bien fonctionné.
Je ne comprends d'ailleurs pas pourquoi on ne généralise pas plus les tests du genre. Par souci d'économie sans doute et d'organisation, mais l'un dans l'autre c'est toujours "mieux" que les confinements à répétition couvre feu etc.
Bref, voilà l'article :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Etienne
Etienne

Messages : 44
Date d'inscription : 27/11/2020
Age : 41
Localisation : Oise

Revenir en haut Aller en bas

Article du Parisien - Soirées privées ou abstinence - Covid Empty Re: Article du Parisien - Soirées privées ou abstinence - Covid

Message par stand_by_you Mer 27 Jan - 18:24

Etienne a écrit:Voici un papier publié ce jour par le Parisien, évoquant le milieu libertin en cette période de Covid, avec quelques exemples de personnes qui ne font plus rien et d'autres qui rencontrent, non sans précaution avec un test PCR effectué en amont.
A ce propos en décembre un concert avait été organisé à Barcelone avec tests PCR à l'entrée, et de mémoire ça avait plutôt bien fonctionné.
Je ne comprends d'ailleurs pas pourquoi on ne généralise pas plus les tests du genre. Par souci d'économie sans doute et d'organisation, mais l'un dans l'autre c'est toujours "mieux" que les confinements à répétition couvre feu etc.
Bref, voilà l'article :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Parce que ce serait pas égalitaire pour les gens qui ne veulent pas faire un test. Et pour ceux qui ont eu le COVID comme moi et qui sont supposés être immunisés, même punition : on ne peut rien faire alors qu'on ne peux ni attraper la maladie, ni la transmettre.
C'est la même chose pour un potentiel passeport vaccinal : rupture de l'égalité avec ceux qui ne voudraient pas se faire vacciner.
stand_by_you
stand_by_you

Messages : 105
Date d'inscription : 29/11/2020
Age : 58
Localisation : RP

Revenir en haut Aller en bas

Article du Parisien - Soirées privées ou abstinence - Covid Empty Re: Article du Parisien - Soirées privées ou abstinence - Covid

Message par Missdactari Jeu 28 Jan - 9:36

Etienne a écrit:Voici un papier publié ce jour par le Parisien, évoquant le milieu libertin en cette période de Covid, avec quelques exemples de personnes qui ne font plus rien et d'autres qui rencontrent, non sans précaution avec un test PCR effectué en amont.
A ce propos en décembre un concert avait été organisé à Barcelone avec tests PCR à l'entrée, et de mémoire ça avait plutôt bien fonctionné.
Je ne comprends d'ailleurs pas pourquoi on ne généralise pas plus les tests du genre. Par souci d'économie sans doute et d'organisation, mais l'un dans l'autre c'est toujours "mieux" que les confinements à répétition couvre feu etc.
Bref, voilà l'article :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Des tarés... Une copine me disait très justement l'autre jour " j'ai d'avantage peur des états esprits des gens que du covid en lui-même ", en voyant les appels à boycotter un potentiel 3ème confinement.

Pour les tests, il y a le problème du prix. Qui va payer tous ces tests ? Nous, et nos impôts dans le futur. Attendons-nous à ce qu'un nouveau jour férié qui " saute " comme le lundi de pentecôte censé être " pour les personnes âgées ", il faudra bien financer tout ce qu'aura coûté cette pandémie. Et anticiper la prochaine.

L'autre problème des tests, c'est qu'ils reviennent positifs pour des personnes ayant eu le covid, et qui sont encore porteuses de virus " mort " ( je schématise ), alors que ces personnes ne sont plus contagieuses. Jusqu'à ce qu'elles ne soient plus assez immunisées, et le ré-attrapent une seconde fois, et soient à nouveau contagieuses. Mais les tests PCR ne permettent pas de préciser le timming où en est cette personne. Il faudrait un test sérologique pour ça ( prise de sang ).

Il y a aussi le problème des délais. Suivant les régions et les laboratoires, les résultats d'un test PCR sont connus le lendemain, ou 2-3 jours après. Il ne faut pas rallonger ces délais par des tests " pour le loisir ", quand la vie de personnes dans un état " mourant " est en jeu, en attente du résultat de leur test.

Et aussi le problème de fiabilité des tests. Faire un test à 15h, si on aurait été contaminé à 13h, donnera un test négatif. Or si la personne qui reçoit le lendemain son résultat de test négatif se dit " cool je suis négatif, je peux partouzer sans problème samedi prochain ", elle est une bombe à retardement pour sa partouze...
Ton exemple de tests à l'entrée d'un concert c'est du grand délire. ça permet juste de dire le lendemain ou 48h après " à ce concert il y avait xx personnes positives ". En sachant qu'il y avait aussi xx personnes positives qui ont eu un test négatif car contaminées trop peu de temps avant le test.
C'est pour mesurer les dégâts après coup en fait.

C'est la catastrophe des tests antigéniques à faire en 15min en pharmacie. Ils ont le mérite d'exister, et peuvent révéler des cas positifs, leur permettant de s'isoler et de tracer leurs contacts. Mais ils servent d'excuse pour faire l'autruche aussi... Un test à la pharmacie en sortant du boulot le soir, et hop si négatif, direct en soirée derrière ! En occultant la fiabilité trop faible, et la notion de contamination trop récente. C'est à se demander si ces tests ne font pas d'avantage de mal que de bien...

Le problème du passeport vaccinal, ce n'est pas qu'il sanctionnerait ceux qui ne veulent pas se faire vacciner. Ce serait le but justement : les écarter, vu qu'ils représentent un danger par leur choix de ne pas se faire vacciner.
Le problème c'est qu'il sanctionnerait des personnes qui veulent se faire vacciner, mais qui ne le peuvent pas faute de vaccin disponible. Ou qui ne le peuvent pas à cause d'un problème de santé. Et là ce n'est pas envisageable de sanctionner des personnes qui sont déjà " victimes ".
Un passeport vaccinal ne pourrait être envisagé que le jour où tout le monde aurait accès au vaccin, pour ne sanctionner que ceux qui ne refusent. Mais il resterait le problème des personnes qui voudraient bien le vaccin, sans y être médicalement éligibles ( femmes enceintes, cancers, etc... ).



Là on tourne encore en rond malheureusement sur la question de l'égoïsme. Qu'est-ce qui est le mieux entre regarder son petit nombril, ou penser plus Grand en pensant aux autres. Et c'est vraiment flippant pour l'avenir. Une vie dans un monde où les égoïstes sont nombreux. Où notre vie est inférieure à la leur aux yeux de trop nombreuses personnes. Flippant... Article du Parisien - Soirées privées ou abstinence - Covid 3573990531
Missdactari
Missdactari

Messages : 513
Date d'inscription : 23/11/2020
Age : 35
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Article du Parisien - Soirées privées ou abstinence - Covid Empty Re: Article du Parisien - Soirées privées ou abstinence - Covid

Message par stand_by_you Jeu 28 Jan - 10:16

Missdactari a écrit:
Etienne a écrit:Voici un papier publié ce jour par le Parisien, évoquant le milieu libertin en cette période de Covid, avec quelques exemples de personnes qui ne font plus rien et d'autres qui rencontrent, non sans précaution avec un test PCR effectué en amont.
A ce propos en décembre un concert avait été organisé à Barcelone avec tests PCR à l'entrée, et de mémoire ça avait plutôt bien fonctionné.
Je ne comprends d'ailleurs pas pourquoi on ne généralise pas plus les tests du genre. Par souci d'économie sans doute et d'organisation, mais l'un dans l'autre c'est toujours "mieux" que les confinements à répétition couvre feu etc.
Bref, voilà l'article :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Des tarés... Une copine me disait très justement l'autre jour " j'ai d'avantage peur des états esprits des gens que du covid en lui-même ", en voyant les appels à boycotter un potentiel 3ème confinement.

Pour les tests, il y a le problème du prix. Qui va payer tous ces tests ? Nous, et nos impôts dans le futur. Attendons-nous à ce qu'un nouveau jour férié qui " saute " comme le lundi de pentecôte censé être " pour les personnes âgées ", il faudra bien financer tout ce qu'aura coûté cette pandémie. Et anticiper la prochaine.

L'autre problème des tests, c'est qu'ils reviennent positifs pour des personnes ayant eu le covid, et qui sont encore porteuses de virus " mort " ( je schématise ), alors que ces personnes ne sont plus contagieuses. Jusqu'à ce qu'elles ne soient plus assez immunisées, et le ré-attrapent une seconde fois, et soient à nouveau contagieuses. Mais les tests PCR ne permettent pas de préciser le timming où en est cette personne. Il faudrait un test sérologique pour ça ( prise de sang ).

Il y a aussi le problème des délais. Suivant les régions et les laboratoires, les résultats d'un test PCR sont connus le lendemain, ou 2-3 jours après. Il ne faut pas rallonger ces délais par des tests " pour le loisir ", quand la vie de personnes dans un état " mourant " est en jeu, en attente du résultat de leur test.

Et aussi le problème de fiabilité des tests. Faire un test à 15h, si on aurait été contaminé à 13h, donnera un test négatif. Or si la personne qui reçoit le lendemain son résultat de test négatif se dit " cool je suis négatif, je peux partouzer sans problème samedi prochain ", elle est une bombe à retardement pour sa partouze...
Ton exemple de tests à l'entrée d'un concert c'est du grand délire. ça permet juste de dire le lendemain ou 48h après " à ce concert il y avait xx personnes positives ". En sachant qu'il y avait aussi xx personnes positives qui ont eu un test négatif car contaminées trop peu de temps avant le test.
C'est pour mesurer les dégâts après coup en fait.

C'est la catastrophe des tests antigéniques à faire en 15min en pharmacie. Ils ont le mérite d'exister, et peuvent révéler des cas positifs, leur permettant de s'isoler et de tracer leurs contacts. Mais ils servent d'excuse pour faire l'autruche aussi... Un test à la pharmacie en sortant du boulot le soir, et hop si négatif, direct en soirée derrière ! En occultant la fiabilité trop faible, et la notion de contamination trop récente. C'est à se demander si ces tests ne font pas d'avantage de mal que de bien...

Le problème du passeport vaccinal, ce n'est pas qu'il sanctionnerait ceux qui ne veulent pas se faire vacciner. Ce serait le but justement : les écarter, vu qu'ils représentent un danger par leur choix de ne pas se faire vacciner.
Le problème c'est qu'il sanctionnerait des personnes qui veulent se faire vacciner, mais qui ne le peuvent pas faute de vaccin disponible. Ou qui ne le peuvent pas à cause d'un problème de santé. Et là ce n'est pas envisageable de sanctionner des personnes qui sont déjà " victimes ".
Un passeport vaccinal ne pourrait être envisagé que le jour où tout le monde aurait accès au vaccin, pour ne sanctionner que ceux qui ne refusent. Mais il resterait le problème des personnes qui voudraient bien le vaccin, sans y être médicalement éligibles ( femmes enceintes, cancers, etc... ).



Là on tourne encore en rond malheureusement sur la question de l'égoïsme. Qu'est-ce qui est le mieux entre regarder son petit nombril, ou penser plus Grand en pensant aux autres. Et c'est vraiment flippant pour l'avenir. Une vie dans un monde où les égoïstes sont nombreux. Où notre vie est inférieure à la leur aux yeux de trop nombreuses personnes. Flippant... Article du Parisien - Soirées privées ou abstinence - Covid 3573990531

Là encore, tout à fait d'accord avec toi, sauf sur un point.
J'ai eu le COVID en septembre, avec test positif et symptômes modérés, et j'ai du refaire un test fin octobre pour me déplacer : ce test est bien revenu négatif. Puis j'ai fait en décembre un test sérologique en pharmacie qui a bien montré que j'avais dans le sang des anticorps. Donc quand tu dis "L'autre problème des tests, c'est qu'ils reviennent positifs pour des personnes ayant eu le covid, et qui sont encore porteuses de virus " mort " ( je schématise ), alors que ces personnes ne sont plus contagieuses. Jusqu'à ce qu'elles ne soient plus assez immunisées, et le ré-attrapent une seconde fois, et soient à nouveau contagieuses", ce n'est pas exact en ce qui me concerne.
stand_by_you
stand_by_you

Messages : 105
Date d'inscription : 29/11/2020
Age : 58
Localisation : RP

Revenir en haut Aller en bas

Article du Parisien - Soirées privées ou abstinence - Covid Empty Re: Article du Parisien - Soirées privées ou abstinence - Covid

Message par Missdactari Jeu 28 Jan - 11:39

stand_by_you a écrit:
Missdactari a écrit:
Etienne a écrit:Voici un papier publié ce jour par le Parisien, évoquant le milieu libertin en cette période de Covid, avec quelques exemples de personnes qui ne font plus rien et d'autres qui rencontrent, non sans précaution avec un test PCR effectué en amont.
A ce propos en décembre un concert avait été organisé à Barcelone avec tests PCR à l'entrée, et de mémoire ça avait plutôt bien fonctionné.
Je ne comprends d'ailleurs pas pourquoi on ne généralise pas plus les tests du genre. Par souci d'économie sans doute et d'organisation, mais l'un dans l'autre c'est toujours "mieux" que les confinements à répétition couvre feu etc.
Bref, voilà l'article :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Des tarés... Une copine me disait très justement l'autre jour " j'ai d'avantage peur des états esprits des gens que du covid en lui-même ", en voyant les appels à boycotter un potentiel 3ème confinement.

Pour les tests, il y a le problème du prix. Qui va payer tous ces tests ? Nous, et nos impôts dans le futur. Attendons-nous à ce qu'un nouveau jour férié qui " saute " comme le lundi de pentecôte censé être " pour les personnes âgées ", il faudra bien financer tout ce qu'aura coûté cette pandémie. Et anticiper la prochaine.

L'autre problème des tests, c'est qu'ils reviennent positifs pour des personnes ayant eu le covid, et qui sont encore porteuses de virus " mort " ( je schématise ), alors que ces personnes ne sont plus contagieuses. Jusqu'à ce qu'elles ne soient plus assez immunisées, et le ré-attrapent une seconde fois, et soient à nouveau contagieuses. Mais les tests PCR ne permettent pas de préciser le timming où en est cette personne. Il faudrait un test sérologique pour ça ( prise de sang ).

Il y a aussi le problème des délais. Suivant les régions et les laboratoires, les résultats d'un test PCR sont connus le lendemain, ou 2-3 jours après. Il ne faut pas rallonger ces délais par des tests " pour le loisir ", quand la vie de personnes dans un état " mourant " est en jeu, en attente du résultat de leur test.

Et aussi le problème de fiabilité des tests. Faire un test à 15h, si on aurait été contaminé à 13h, donnera un test négatif. Or si la personne qui reçoit le lendemain son résultat de test négatif se dit " cool je suis négatif, je peux partouzer sans problème samedi prochain ", elle est une bombe à retardement pour sa partouze...
Ton exemple de tests à l'entrée d'un concert c'est du grand délire. ça permet juste de dire le lendemain ou 48h après " à ce concert il y avait xx personnes positives ". En sachant qu'il y avait aussi xx personnes positives qui ont eu un test négatif car contaminées trop peu de temps avant le test.
C'est pour mesurer les dégâts après coup en fait.

C'est la catastrophe des tests antigéniques à faire en 15min en pharmacie. Ils ont le mérite d'exister, et peuvent révéler des cas positifs, leur permettant de s'isoler et de tracer leurs contacts. Mais ils servent d'excuse pour faire l'autruche aussi... Un test à la pharmacie en sortant du boulot le soir, et hop si négatif, direct en soirée derrière ! En occultant la fiabilité trop faible, et la notion de contamination trop récente. C'est à se demander si ces tests ne font pas d'avantage de mal que de bien...

Le problème du passeport vaccinal, ce n'est pas qu'il sanctionnerait ceux qui ne veulent pas se faire vacciner. Ce serait le but justement : les écarter, vu qu'ils représentent un danger par leur choix de ne pas se faire vacciner.
Le problème c'est qu'il sanctionnerait des personnes qui veulent se faire vacciner, mais qui ne le peuvent pas faute de vaccin disponible. Ou qui ne le peuvent pas à cause d'un problème de santé. Et là ce n'est pas envisageable de sanctionner des personnes qui sont déjà " victimes ".
Un passeport vaccinal ne pourrait être envisagé que le jour où tout le monde aurait accès au vaccin, pour ne sanctionner que ceux qui ne refusent. Mais il resterait le problème des personnes qui voudraient bien le vaccin, sans y être médicalement éligibles ( femmes enceintes, cancers, etc... ).



Là on tourne encore en rond malheureusement sur la question de l'égoïsme. Qu'est-ce qui est le mieux entre regarder son petit nombril, ou penser plus Grand en pensant aux autres. Et c'est vraiment flippant pour l'avenir. Une vie dans un monde où les égoïstes sont nombreux. Où notre vie est inférieure à la leur aux yeux de trop nombreuses personnes. Flippant... Article du Parisien - Soirées privées ou abstinence - Covid 3573990531

Là encore, tout à fait d'accord avec toi, sauf sur un point.
J'ai eu le COVID en septembre, avec test positif et symptômes modérés, et j'ai du refaire un test fin octobre pour me déplacer : ce test est bien revenu négatif. Puis j'ai fait en décembre un test sérologique en pharmacie qui a bien montré que j'avais dans le sang des anticorps. Donc quand tu dis "L'autre problème des tests, c'est qu'ils reviennent positifs pour des personnes ayant eu le covid, et qui sont encore porteuses de virus " mort " ( je schématise ), alors que ces personnes ne sont plus contagieuses. Jusqu'à ce qu'elles ne soient plus assez immunisées, et le ré-attrapent une seconde fois, et soient à nouveau contagieuses", ce n'est pas exact en ce qui me concerne.


C'est parce que tu étais assez loin de ta date de contamination. Mais tu ne sais pas si tu avais les anticorps de ta première contamination, ou si tu as été contaminé une seconde fois en asymptômatique.
C'est toute la difficulté de ce covid, on nage dans le flou, sans pouvoir préciser clairement les dates de chaque patient. Il faudrait pour cela que le patient se fasse des tests sérologiques ( prise de sang ) toutes les semaines. Ce qui est impossible techniquement et financièrement.


La seule chose qui est possible en ce moment, c'est d'être responsable individuellement, en respectant les gestes barrières et la distanciation sociale. ça on peut tous le faire, ce n'est qu'une question de choix personnel.
Et au fur et à mesure qu'on avancera sur les capacités de tests FIABLES, d'immunité, de vaccin, etc... chacun pourra adapter son comportement en fonction de sa situation médicale. Mais on en est encore loin...
Missdactari
Missdactari

Messages : 513
Date d'inscription : 23/11/2020
Age : 35
Localisation : Paris

Lucky aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Article du Parisien - Soirées privées ou abstinence - Covid Empty Re: Article du Parisien - Soirées privées ou abstinence - Covid

Message par isard Dim 31 Jan - 15:34

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] notamment
Journal de Montréal


Pour réduire la transmission, la ville d’Ottawa propose la masturbation
isard
isard

Messages : 9482
Date d'inscription : 25/11/2020

Revenir en haut Aller en bas

Article du Parisien - Soirées privées ou abstinence - Covid Empty Re: Article du Parisien - Soirées privées ou abstinence - Covid

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum